Fondation d’un mur de clôture : comment la réaliser ?

Voulez-vous réaliser la clôture de votre maison ou de votre entreprise ? Manquez-vous des astuces pour sa réalisation ? Plus de soucis à vous faire. Découvrez dans les lignes à suivre de cet article, les étapes nécessaires pour réussir la fondation d’un mur de clôture.

Quel rôle joue la fondation d’un mur de clôture ?

La clôture assure entre autres notre sécurité et préserve notre intimité. Il lui faut donc une bonne fondation pour remplir convenablement ses divers rôles. La fondation d’un mur de clôture dont il s’agit permet de répartir le poids du mur directement dans le sol. C’est un détail important à ne pas négliger qui exige d’appeler un spécialiste de la poste de clôture, et ce, dans le but d’éviter d’éventuelles déconvenues.

On bâtit généralement un mur de clôture sur une fondation pour éviter qu’il ne se fissure ou ne s’affaisse pas. Elle garantit la solidité de vos édifices et peut supporter tout type de clôtures, peu importe le matériau utilisé. Il est toutefois important de savoir que le plus souvent, pour ériger les murs de clôture, les spécialistes se servent de la pierre, du parpaing ou des briques.

Quel matériau utiliser pour réaliser la fondation d’un mur de clôture ?

Pour réaliser la fondation d’un mur de clôture, on utilise souvent comme matériaux du sable sec, du ciment, du gravier et bien évidemment du fer et de l’eau. L’utilisation méticuleuse et professionnelle de chacun de ces éléments participe à l’obtention d’une fondation solide.

Les différentes étapes à suivre pour la réalisation d’un mur de clôture

Pour la réalisation d’un mur de clôture solide, il faut prendre certaines dispositions. Les étapes ci-dessous listées vous donnent une idée des différentes activités à mener pour obtenir le résultat escompté. Elles peuvent être résumées en six étapes.

Déterminer les dimensions de la tranchée

Ce que l’on appelle ici semelle de fondation d’un mur de clôture est en réalité une tranchée creusée selon des dimensions précises. Il faut en effet penser à la largeur et à la profondeur. Ces dimensions sont diverses selon que la future fondation devra porter un mur en parpaing ou en brique.

Creuser la tranchée

Deux cordes parallèles attachées à des piquets sont utilisées pour délimiter la zone de la tranchée. Avec une pelle ou une pioche, la tranchée est creusée en fonction des dimensions de la semelle de fondation.

Préparer le fond

Avec une dame manuelle, il faut mettre à niveau le fond de la tranchée. Les spécialistes se servent aussi souvent d’un niveau à bulle pour s’assurer que la surface du fond est bien planée. Quatre centimètres de béton léger sont ensuite coulés à l’intérieur de la tranchée.

Les activités de ferraillage

Sur toute la longueur de la tranchée, un groupe de barre de fer est rattaché entre eux et le dispositif est à 3 ou 6 bouts. Pour s’assurer de l’efficacité du dispositif, il faut séparer le ferraillage du fond avec du plastique. Placez des armatures métalliques de part et d’autre de la tranchée pour le coulage du béton.

Préparer le béton à utiliser

Les spécialistes peuvent le faire eux-mêmes ou faire une commande auprès d’une entreprise spécialisée. Pour éviter le gaspillage, il est important de calculer le volume de béton nécessaire.

Coulage et dernières finitions

Le béton doit être versé de façon compacte depuis le sol, et ce, dans le dispositif installé. À l’aide d’une règle de maçon, il faut rendre la surface du béton uniforme et par la même vérifier son horizontalité. Avec des coups, il faut toucher la surface bétonnée et assurer le lissage. Avant de commencer le montage du mur de clôture,on doit patienter sept jours pour que la fondation sèche.

Pour porter un mur de clôture solide, la fondation est absolument nécessaire. Faites donc appel aux spécialistes de la pose de toiture pour bénéficier de la meilleure expertise en la matière.

Auteur de l’article : Thomas Lerion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *