Réussir des ouvrages métalliques : quelles techniques utiliser ?

Grâce à ses propriétés variées, le métal est devenu un incontournable pour la réalisation de différents ouvrages. Cependant, pour donner vie à vos meubles de jardin et à votre rampe d’escalier, de nombreux travaux sont à effectuer.

La mesure et le traçage

Généralement, les métaux sont vendus soit sous forme de feuilles de tôle, soit en barre que vous pourrez acheter selon la nature de l’ouvrage que vous souhaitez effectuer. Comme le rendu voulu repose sur un croquis, la première étape du travail du métal consiste à prendre des mesures. Pour cela, vous aurez évidemment besoin d’outils. Notez que le mètre est l’instrument basique pour effectuer des mesures. Cependant, pour avoir une dimension exacte, il est recommandé d’utiliser des instruments plus précis. Par exemple, le réglet est un outil qui donne des valeurs au millimètre, tandis que le pied à coulisse est un instrument utilisé pour mesurer l’épaisseur ou la profondeur d’une pièce. Pour donner vie à des formes précises, vous pourrez également avoir besoin d’un compas.

Le découpage

Le découpage est la seconde étape de la réalisation d’ouvrages métalliques. Il vous permettra d’avoir les dimensions nécessaires à votre pièce. Si vous souhaitez découper un tube de métal pour en faire une tringle à rideaux, vous pourrez le faire vous-même. Pour cela, mettez des lunettes de protection et procurez-vous une scie à métaux ou une meuleuse. Ensuite, posez la pièce métallique sur une surface dure et plane, tout en laissant déborder la partie à enlever. En sachant que ces outils ne sont pas très précis, coupez en laissant une petite marge par rapport à la mesure que vous avez effectuée. L’objectif est de pouvoir venir rectifier à l’aide d’une lime.

En revanche, si vous souhaitez découper une forme ou un dessin précis, vous aurez besoin de vous rendre auprès d’une entreprise de tôlerie. En effet, seul un découpage au laser est en mesure de les reproduire.

L’emboutissage

L’emboutissage est la technique permettant de donner un relief et une forme géométrique à une feuille de tôle plane. Comme il nécessite un matériel spécifique, vous devez également le confier à des professionnels. En effet, grâce à une presse métallique, la pièce subit une forte pression capable de la déformer. En fonction de l’utilisation que vous souhaitez en faire, et des plans que vous avez fourni, l’entreprise peut vous proposer de plier les pièces, ce qui facilitera les travaux de finition.

L’emboutissage a l’avantage d’être une technique précise, utilisée à grande échelle. Si vous ne souhaitez travailler qu’une pièce métallique, le travail à la tour est une option plus intéressante. Cependant, il est bien moins précis et prend plus de temps pour donner le résultat attendu.

L’assemblage

Actuellement, le soudage est la principale technique d’assemblage de pièces métalliques. Cette fois encore, s’il s’agit de pièces de petite taille, vous pourrez les souder vous-même à l’aide d’un chalumeau et d’une baguette à souder. Attention, vous devez vous protéger convenablement pour éviter d’avoir des débris dans les yeux. Pour un volume de travail plus important, vous pourrez également vous servir d’un poste à souder électrique. Une fois les pièces assemblées, laissez refroidir à température ambiante. Si certaines personnes recommandent un refroidissement à l’eau, sachez que cela peut causer des fissures.

Dans tous les cas, un travail de précision reste toujours l’œuvre d’un professionnel. En effet, les techniques utilisées garantissent un travail millimétré, comme le cas du soudage laser ou du soudage plasma.

Les finitions

Les finitions sont réalisées afin d’apporter une touche esthétique et de protéger les pièces métalliques. Pour cela, le polissage est le traitement le plus adapté, l’objectif étant de polir la pièce pour lui donner de la brillance et un aspect lisse. Certaines pièces peuvent également subir un thermolaquage, c’est-à-dire qu’une couche de peinture est appliquée en vue de protéger les métaux de la corrosion.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.