champignons sauvages

Comment faire sécher des champignons sauvages ?

Les champignons sauvages constituent un ingrédient approprié pour préparer des plats savoureux à déguster en famille ou avec des amis. La plupart du temps, les chefs cuisiniers utilisent des morceaux de champignons secs qu’il imbibe d’eau avant de les découper en tranches et de les mélanger à du foie gras de canard pour accompagner une salade ou à cuire avec du poulet. Si vous vous demandez pourquoi on doit sécher les champignons sauvages ? L’article vous est dédié. Nous vous indiquerons également les étapes indispensables pour réussir le séchage de champignons sauvages.

Champignon sauvage : de quoi s’agit-il ?

Le champignon désigne un organisme charnu qui pousse généralement à l’ombre et dans des zones humides. On les retrouve au pied d’un arbre, mais aussi dans les champs. Il existe plusieurs variétés de champignons dans le monde et certaines entreprises procèdent même à leur culture en vue d’une production industrielle. Il est aussi possible de les cueillir directement dans les champs ou dans la forêt, s’il s’agit d’un approvisionnement personnel. Notons toutefois qu’il est indispensable de bien connaître chaque espèce pour réaliser la cueillette. En effet, il existe des champignons comestibles et des espèces fortement toxiques pour l’homme.

Pourquoi sécher les champignons ?

Il y a des plats réalisés avec des champignons frais qui sont tout à fait succulents. Mais les chefs cuisiniers utilisent généralement du champignon séché pour préparer leurs mets. Les tranches de champignons secs sont plus croustillantes en bouche. Le séchage optimise d’ailleurs le goût du champignon sauvage. Par ailleurs, l’appertisation des aliments favorise grandement leur conservation. Certes, les champignons sauvages n’exigent pas de traitements particuliers comme le salage du poisson pour être bien conservés. Cependant, le processus de séchage vous évitera d’aller en cueillir à chaque fois que vous en aurez besoin. En effet, il vous sera possible de conserver vos champignons secs dans un bocal et d’en prendre la quantité nécessaire à chaque préparation.

Préparation des champignons avant le séchage

Il est impératif de bien nettoyer les champignons avant d’entamer le processus de séchage. En effet, de la terre et d’autres résidus, ainsi que des insectes indésirables peuvent s’incruster dans leur chair. Vous pouvez procéder à un nettoyage à sec, mais il vous faudra agir avec une certaine rigueur et éplucher soigneusement la cuticule afin d’éliminer les déchets. Vous pouvez également nettoyer vos champignons avec de l’eau, mais avec délicatesse puisque le lavage risque d’endommager la chair, surtout chez certaines variétés. Une fois cette étape passée, placez les champignons devant un ventilateur durant un quart d’heure afin d’enlever l’excès d’eau. Ensuite, découpez-les en tranches de 4 à 5 mm pour favoriser le séchage dans un délai convenable.

Séchage au four

Si vous disposez d’un four électrique ou d’une cuisinière à gaz dans votre cuisine, vous réussirez plus rapidement à faire sécher vos champignons sauvages. Il vous faudra régler le thermostat à 45 °C pendant sept heures et de ne pas dépasser cette limite afin d’avoir la température ambiante. Pour ce faire, étalez les tranches de champignons sur une plaque de cuisson et placez la plaque dans le four déjà préchauffé. Il est préférable de laisser la porte entrouverte afin de laisser l’air sortir et de faciliter l’évacuation de l’humidité. Sortez-les ensuite du four pour leur donner le temps de refroidir pendant environ un quart d’heure. Retournez les tranches avant de les remettre dans le four. Recommencez l’opération jusqu’à ce que vous jugiez que le séchage est à terme, en vérifiant bien l’état des champignons.

Séchage à l’air libre

À défaut d’équipements électroménagers comme le séchoir, vous pouvez faire sécher vos champignons à l’air libre. Pour ce faire, il vous suffit de placer les tranches dans un contenant ouvert comme les passoires à mailles afin de favoriser le passage de l’air. Veillez à placer le récipient dans un endroit où il y a une bonne circulation d’air pendant une semaine. Vérifiez de temps en temps et mélangez les tranches à l’occasion pour éviter l’apparition de moisissures.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.