Déplombage de bâtiment : les réglementations en vigueur

La présence du plomb dans un bâtiment est hyper dangereuse pour l’être humain. S’il est présent dans votre service ou dans votre maison, vous devez déplomber au plus vite ces endroits. Quelles sont les réglementations en vigueur par rapport au déplombage de bâtiment ? Découvrez tout dans cet article pour votre bien-être.

Les risques que vous encourrez en vous exposant au plomb

Aujourd’hui, vous courrez plusieurs risques en vous exposant au plomb. C’est pour cette raison que vous devez vite faire appel à un spécialiste pour le déplombage de votre bâtiment si le niveau de plomb y est trop élevé.

Lorsque vous êtes trop exposé au plomb, il réduit la quantité de globules rouges dans votre organisme. Vous serez donc vite anémié. Le plomb agit aussi considérablement au niveau de la reproduction chez les êtres humains. Il inhibe la production des spermatozoïdes et peut provoquer un accouchement prématuré chez la femme.

Par ailleurs, le plomb peut également être à l’origine d’une insuffisance rénale grave et peut détruire facilement vos capacités intellectuelles. Chez les enfants, le plomb peut être à l’origine d’un retard mental. Ces derniers auront aussi des troubles de comportement.

Il est donc important de ne pas rester dans un environnement dans lequel se trouve le plomb. Pour protéger sa population, le gouvernement a mis en place certaines réglementations pour déplomber les bâtiments.

Les réglementations en vigueur pour limiter considérablement l’exposition au plomb

Avant la vente ou pour louer un local qui a été construit avant 1949, vous devez procéder à un Constat de Risque d’Exposition au plomb (CREP). Cela est mentionné dans l’Art R1334-10 du code de la santé publique. Ici, c’est le propriétaire ou le syndicat des copropriétés qui doivent faire réaliser le présent constat.

Il est aussi prévu dans la réglementation qu’il faut faire un Diagnostic Plomb avant d’entamer un quelconque travail dans les bâtiments construits avant 1949. Ainsi, les travailleurs ne seront pas exposés au plomb.

Une fois ces vérifications faites, elles doivent être mentionnées dans des documents techniques pour que tous ceux qui doivent intervenir pour les travaux soient informés et prennent les mesures adéquates.

Si ces contrôles n’ont pas été faits et une intoxication au plomb est constatée, les propriétaires du bâtiment concerné seront simplement poursuivis. Ils répondront de leur négligence devant la justice.

Par ailleurs, au vu de la Loi ELAN n° 2018-1021 du 23 novembre 2018, le propriétaire du bâtiment, le syndicat des copropriétés ou encore celui qui exploite le local d’hébergement auront à payer une amende dans un cas précis. Il s’agit du cas où le diagnostic se révèle positif et les travaux pour la protection des usagers n’ont pas été faits.

Les intéressés auront une somme maximale de 1000 euros à rembourser pour chaque jour de retard jusqu’au jour où les travaux seraient achevés.

Comment déplomber un bâtiment aujourd’hui ?

Si votre bâtiment se trouve dans une telle situation, vous devez songer à le déplomber. À cet effet, il est exigé que vous utilisiez des techniques qui vont réduire le taux d’empoussièrement sur le lieu du travail. Dans ce cas, vous pouvez rendre humides les surfaces à traiter avant de commencer le déplombage. Quant à l’air, vous devez l’humidifier au même moment que vous serez en train d’avancer dans les travaux.

La réglementation interdit tout usage de balais ou encore des aspirateurs que vous utilisez à la maison pour faire ce travail. Si la poussière est importante, vous devez utiliser un aspirateur doté de filtres d’une bonne efficacité.

Vous pouvez aussi faire le déplombage avec de l’air chaud. Mais, il est important que sa température n’excède pas les 450 °C. Autrement, il y aurait des émanations toxiques et vous pourrez être vite atteint. Cette méthode sera seulement appliquée sur un support qui ne peut pas être réduit en poudre sous l’effet de cette chaleur.

Pour faire le déplombage, vous devez inéluctablement porter des équipements de protection individuels. N’oubliez surtout pas de mettre un appareil de protection respiratoire. Vous ne devez rien ingurgiter sur les lieux de travail.

Auteur de l’article : Thomas Lerion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.