Couvreur, un métier épargné par la crise

Le couvreur est un professionnel spécialisé dans les opérations de toiture. Il travaille sur de nouvelles installations, ainsi que des projets de rénovation ou de réparation des éléments du toit. Le couvreur est un professionnel hautement qualifié, et détient souvent de nombreuses années d’expérience. Voici pourquoi une situation de crise n’affecte pas le métier de couvreur.

Le métier de couvreur

En dépit des différentes récessions et crises économiques, de nouvelles technologies de systèmes de toiture ont émergé. Ces innovations ont créé une demande de main-d’œuvre plus nombreuse et plus qualifiée, notamment le métier de couvreur. Les couvreurs spécialistes de la structure en bois n’ont cessé de proposer leur savoir-faire pour aménager une toiture performante et durable.

En tant que professionnel de la toiture, le couvreur doit grimper sur les toits pour travailler. Par conséquent, la hauteur ne doit pas lui faire peur. Il doit maîtriser l’équilibre, et avoir de bonnes compétences en menuiserie. Le couvreur maîtrise le processus de toiture dans la construction résidentielle, industrielle, ou commerciale. Il analyse les plans de construction et s’assure que la toiture est réalisée en conformité stricte avec sa conception. Le couvreur détermine également les matériaux, les substrats et les accessoires de support à utiliser pour les installations de toiture. Il décide également des spécifications des poutres, des fermes et des chevrons sur lesquels les toits seront installés.

Pour quels travaux faire appel à un couvreur ?

Puisque les dommages de toiture n’attendent pas l’issue d’une crise, le couvreur est appelé pour diverses missions, ponctuelles ou d’urgence. Il peut s’agir d’un toit qui fuit, d’une intervention immédiate sur la toiture après le passage d’une intempérie, des gouttières à nettoyer, des travaux de réparation d’une cheminée ou de remplacement de tuiles cassées…

Remplacement des tuiles endommagées

Les tuiles peuvent devenir poreuses au fil des années, surtout si le toit n’est pas régulièrement traité ou nettoyé. Le remplacement des tuiles endommagées par le couvreur évite ainsi des travaux bien plus onéreux.

Réparation d’une toiture en pente ou plate

La toiture, qu’elle soit en pente ou plate, a pour rôle de recouvrir un bâtiment. Lors de sa réparation, le couvreur assure la qualité de l’étanchéité du toit afin que le bâtiment puisse résister aux contraintes climatiques.

Détection des fuites de toiture à l’origine d’infiltrations d’eau à l’intérieur des habitations

L’origine d’une infiltration d’eau à travers la toiture doit faire l’objet d’une inspection approfondie par le couvreur. En tant que professionnel de la recherche de fuites et de l’humidité, il dispose d’appareils spécifiques qui lui permettent de détecter l’origine d’une fuite.

Réparation d’un solin de cheminée ou renouvellement de la maçonnerie

Une infiltration d’eau autour de la cheminée d’une maison est le signe que le solin doit être réparé. Le couvreur réalise la pose de mastic d’étanchéité sur les joints, ou renouvelle la maçonnerie de la cheminée.

Nettoyage ou réparation des gouttières et tuyaux de descente

Le nettoyage en hauteur est une intervention à risques, avec des zones souvent difficiles d’accès. Le couvreur entreprend ces opérations de nettoyage, d’entretien ou de réparation des gouttières et des tuyaux de descente.

Installation de nouvelles bordures de rive

Au niveau de l’avant-toit, le couvreur doit poser un larmier avant la membrane de protection autocollante ou au feutre asphalté. Au niveau de la rive, il pose la bordure par-dessus la sous-couche. Ces installations sont du ressort d’un professionnel de la couverture.

Remplacement des couvertures de toit entières, ou de supports structurels

Le couvreur œuvre pour le remplacement de la totalité de la toiture. Au besoin, il remplace les vieux matériaux par de nouvelles structures solides. Lors de ses interventions, il touche divers matériaux, notamment le métal, le caoutchouc, le polymère, l’amiante ou les carreaux.

Auteur de l’article : Delphine Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.