Comment devenir boucher ?

Le boucher est un professionnel qui a de la passion pour la viande et la gastronomie. En effet, le boucher, prépare et vend la viande qu’il achète chez ses fournisseurs à savoir les abattoirs ou les grossistes. Il possède donc deux casquettes, celui d’artisan et de commerçant. C’est un métier d’avenir qui assure une insertion professionnelle facile et rapide. Découvrez dans les lignes à suivre, les exigences du métier et comment devenir boucher.

Présentation du métier de Boucher

Le boucher est l’artisan qui traite la viande et la vend au détail. À cet effet, son travail consiste à désosser les carcasses et découper la viande en petites parties sur son billot. Il s’occupe également de vider et de nettoyer les gibiers, les lapins et les volailles. Il est fréquent de rencontrer des bouchers qui se spécialisent selon la viande qu’ils travaillent : porc, bœuf, moutons, etc. Il propose à sa clientèle des plats fumants prêts à être emporté. Par conséquent, le boucher exerce une activité commerciale pour répondre aux besoins de ses clients. En effet, il se charge d’accueillir les clients, de vendre la viande et file des astuces sur la préparation et la cuisson.

Le boucher peut travailler seul ou en équipe. Son activité nécessite qu’il reste debout la plupart du temps. Il peut travailler à son propre compte ou dans une boucherie artisanale, un abattoir ou dans le rayon boucherie des grandes surfaces. Généralement, le boucher démarre son activité avant 6 heures pour s’arrêter à 20 heures avec une petite pause dans l’après-midi. Il exerce les weekends et parfois les jours fériés avec quelques jours de repos en semaine.

Les missions d’un boucher

Les missions du boucher se résument principalement à l’achat de la viande chez les grossistes, producteurs ou abattoirs pour les revendre à sa clientèle. En effet, cela lui permet de mieux négocier les prix et de s’assurer de la qualité de la viande. Dans l’atelier de découpage, il désosse, découpe et dénerve la viande. Il présente ensuite les produits en vitrine pour la vente. À ce niveau, le boucher se transforme en vendeur. En effet, il reçoit les clients, les informe sur la qualité des viandes et les conseille sur leurs préparations et cuissons. Pour améliorer son activité, ils proposent aux clients des plats de traiteur à emporter. S’il travaille les grandes surfaces en tant que chef rayon, il est chargé de gérer le stock, d’effectuer des achats et de diriger les équipes des divers ateliers.

Les qualités requises pour devenir boucher

Le boucher doit avoir une bonne résistance physique. Effectivement, il passe la plupart de son temps dans la chambre froide et transporte de lourdes charges. Il doit maîtriser et utiliser avec délicatesse et habileté les outils tranchants. Puisqu’il manipule de la viande, il doit être pointilleux sur la qualité de la viande et sur les règles d’hygiène. Outre cela, le boucher doit développer des compétences commerciales. En effet, le boucher doit avoir le contact facile avec les clients. S’il travaille à son propre compte, il doit être un bon gestionnaire et savoir négocier auprès de ses fournisseurs. Enfin, l’artisan doit savoir bien exposer ses produits en vitrine pour séduire les clients.

Études et formation

Pour devenir boucher, vous devez avoir au moins le CAP boucher. Néanmoins, plusieurs choix de formations s’offrent à vous. Ce sont généralement des formations initiales de courte durée plus axée sur la pratique. Les principales formations sont : le CAP Boucher, le CAP charcutier-traiteur, le Bac pro boucher-charcutier-traiteur et le Brevet professionnel boucher en 2 ans après le CAP ou le Bac pro. Pour une reconversion professionnelle, il est dispensé des formations continues qui permettent d’obtenir les diplômes délivrés avec les formations initiales.

Auteur de l’article : Mathys Mathon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *