Comment devenir auto-entrepreneur artisan ?

L’auto-entreprenariat est un moyen légal de devenir artisan professionnel. Peu importe votre domaine d’activité (le bâtiment, les services, l’alimentation ou la fabrication de produits), la déclaration est la même et elle est assez simple. Toutefois, devenir auto-entrepreneur nécessite de suivre certaines étapes. Comment donc devenir auto-entrepreneur ? La réponse dans les lignes qui suivent.

Pourquoi devenir auto-entrepreneur ?

Avant de décrire les étapes proprement dites pour devenir auto-entrepreneur, vous devez d’abord connaître les avantages que ce statut procure.
Le premier avantage est la procédure même pour devenir auto-entrepreneur. En effet, elle a été facilitée. Vous devez juste faire l’inscription en ligne grâce au formulaire P0 CMB Micro-entrepreneur.
Aussi, côté comptabilité, les auto-entrepreneurs doivent juste tenir un livre de recettes et de dépenses. Côté impôt, les auto-entrepreneurs sont éligibles à la franchise de TVA et au régime microfiscal. Leurs cotisations sociales sont également minimes.
Néanmoins, il faut tenir compte que leurs chiffres d’affaires ne doivent pas dépasser les 70 000 € pour ceux qui exercent une prestation de service ou une activité libérale et les 170 000 € pour ceux qui exercent une activité de commerce.

Il faut également savoir que, comme son nom l’indique, l’auto-entrepreneur exerce lui-même et seul son activité.

Les conditions et démarches nécessaires

Des conditions et des démarches légales sont nécessaires pour bénéficier du statut d’auto-entrepreneur.

Avoir les compétences nécessaires

Avant de se lancer dans le monde professionnel de l’artisanat, il faut tout d’abord s’assurer d’avoir les compétences nécessaires au domaine et au métier choisi. L’auto-entrepreneur artisan doit donc être en mesure de prouver qu’il est capable d’exercer un métier artisanal.
Comme ses compétences sont contrôlées systématiquement, il faut qu’il ait normalement 3 ans d’expérience minimum (dans le métier qu’il va réaliser) ou du moins une expérience professionnelle valide. Il est aussi souhaité qu’il ait un diplôme lié à l’activité qu’il exercera.

Les dossiers à fournir

Comme indiqué plus haut, l’artisan peut effectuer sa déclaration en ligne. Il peut également envoyer ses dossiers par poste ou passer directement auprès du CMA (chambre des Métiers et de l’Artisanat), qui est un centre de formalités des entreprises.
Le dossier doit donc contenir : un formulaire P0 CMB, un justificatif de domicile, les pièces d’identité de l’artisan, une déclaration de non-condamnation, l’attestation du suivi du stage de préparation à l’installation (stage organisé par la CMA). Il est à noter que ce stage est facultatif et payant (de 30 heures environ).

La domiciliation de son activité

Comme toute entreprise, l’auto-entreprise artisanale doit être domiciliée. Cela signifie que l’artisan doit insérer une adresse physique valide dans sa déclaration. Ainsi, la loi exige et considère l’adresse comme le lieu de son activité. Il y a 4 différentes formes d’adresses, à savoir :
• La domiciliation commerciale à domicile : c’est-à-dire que le domicile de l’entrepreneur est également son lieu de travail. En cas d’éventuel déménagement, l’auto-entrepreneur artisan doit déclencher la procédure de changement d’adresse qui est assez simple.
• La pépinière d’entreprises ou centre d’affaires : les bureaux proposés sont accessibles à petit prix et sont accompagnés de nombreux autres services.
• La société de domiciliation : il s’agit ici de faire appel à une entreprise de domiciliation. Cela offre un gain de temps et d’argent.
• Le local commercial : il s’agit d’un local commercial ordinaire qui engendre des coûts comme le loyer, les factures d’électricité, ….

Faire appel à L’ACRE

L’ACRE (Aide à la Création et à la Reprise d’Enteprise) permet d’avoir une exonération partielle des charges durant un an. En cas de difficulté, l’auto-entrepreneur peut faire appel à cette aide.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.