chef patissier

Chef pâtissier : un métier prometteur ?

D’après l’histoire, la pâtisserie a fait son apparition il y a plus de 7 000 ans. Le premier gâteau préparé est d’origine Grec et a été baptisé obélias. Celui-ci est composé de farine et de miel, et servait généralement d’offrandes aux dieux grecs. Ce n’est qu’à partir du VIIème siècle que vient le nom de gâteau avec l’ajout des œufs, du sucre et du beurre. Au fil des années, celui-ci a beaucoup évolué et est fabriqué en différents modèles comme la génoise, le macaron et le massepain. En 1945, Provenchère invente également la crème d’amande et Vatel la chantilly. À cette époque, les pâtisseries étaient déjà aussi servies en fin du repas en guise de dessert. En fonction de la région et du pays, d’autres ingrédients sont également utilisés (chocolat, fruits, graines, etc.). C’est le français Antonin Carême qui était considéré comme le plus grand pâtissier du monde. Actuellement, pour accéder à ce métier, il faut passer par des formations très spécifiques et professionnelles. En effet, le travail d’un pâtissier est particulièrement exigeant et demande une grande minutie et beaucoup de temps. Cependant, est-ce qu’il s’agit d’un métier prometteur ? Y-a-t-il une possibilité d’évolution de carrière ?

Description du métier

Le métier de pâtissier exige un grand sens de la créativité ainsi que des compétences particulières. Cela demande également de la passion et un investissement personnel. Ce métier est effectivement associé à d’autres activités comme la boulangerie, la chocolaterie, la confiserie ou le salon de thé. De plus, un pâtissier est souvent amené à créer de nouvelles recettes pour se démarquer de la concurrence. Il doit également être en mesure de confectionner différentes sortes d’entremets (sucrées ou salées), des confiseries, des viennoiseries en fonction de la demande de la clientèle. Il doit se charger de la production depuis la préparation de la pâte jusqu’à la réalisation de la garniture, mais aussi de la décoration. Il doit bien soigner la présentation de ses réalisations afin que celles-ci soient visuellement attrayantes et appétissantes. Cependant, en dehors de cet esprit créateur, le pâtissier doit être un bon commerçant. Pour cela, il est essentiel qu’il dispose d’une bonne connaissance en logistique (gestion de stock, inventaire, etc.) et un grand sens de l’organisation. C’est très utile dans la commercialisation de vos produits, notamment si vous envisagez de vous lancer dans l’auto-entrepreneuriat.

 

Formation indispensable

Plusieurs formations sont possibles pour devenir pâtissier. À l’issu de ces apprentissages, vous obtiendrez des diplômes spécialisés comme le CAP Pâtissier. En fonction de votre disponibilité, vous avez également le choix entre les formations par correspondance et par voie scolaire. Quoi qu’il en soit, toute personne âgée de plus de 16 ans peut y accéder. Avec le niveau CAP, vous pouvez travailler comme pâtissier, glacier ou chocolatier-confiseur. Par contre, avec un bac pro, vous pouvez en plus travailler comme boulanger-pâtissier. Toutefois, si vous voulez vous faire embaucher comme chef cuisinier dans un restaurant, un bac + 3 en arts culinaires et entrepreneuriat option pâtisserie est indispensable. Le programme peut également s’étendre jusqu’à deux ans ou même en forme de stage.

 

Une évolution de carrière possible

Les pâtissiers débutent généralement leur carrière en tant qu’apprenti. Ce n’est qu’au cours des pratiques que vous pouvez acquérir de l’expérience et finir comme chef pâtissier. Toutefois, il s’agit d’un parcours plus ou moins difficile, puisque cela demande de la persévérance, beaucoup de patience et une grande volonté. Cependant, vous pouvez compléter vos compétences avec une mention complémentaire qui dure environ une année. Par ailleurs, vous pouvez aussi vous spécialiser dans les formations :

Travailler comme chef pâtissier procure également de grands avantages, puisque c’est un métier très bien payé, notamment si vous avez la chance de travailler dans un établissement réputé. C’est aussi un travail très enrichissant, puisqu’en échangeant avec des pâtissiers des autres régions ou pays, vous avez la possibilité de perfectionner vos réalisations.

 

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.