Tout savoir sur le métier d’ingénieur en génie civil

Pour pouvoir faciliter la construction d’un bâtiment, il est important de solliciter l’aide d’un spécialiste. Celui-ci peut être un architecte confirmé, un maçon expérimenté ou un ingénieur en génie civil. À travers cet article, nous allons plus nous axer sur les prestations des ingénieurs en génie civil. Nous allons vous présenter leur rôle ainsi que les études à entreprendre pour pouvoir pratiquer ce métier. Nous vous présenterons également leurs différences par rapport aux architectes.

Quels sont les rôles des ingénieurs en génie civil ?

Les ingénieurs en génie civil sont des professionnels qui œuvrent dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Ils peuvent participer à la construction de maisons pour particuliers, de gratte-ciels, d’aéroports, d’usines, de routes, de pistes cyclables, etc.

Ils se chargent de mener à bien l’ensemble d’un projet, de la conception des plans à leurs applications, jusqu’aux travaux d’exploitation et d’entretien.

Lors de la conception des plans, ils étudient minutieusement tous les détails qui seront utiles pour la réalisation du projet comme le volume de matériaux à utiliser et les équipements nécessaires.

Ils font ensuite appel à différents corps de métier pour la réalisation du projet.

Les études à entreprendre pour devenir ingénieur en génie civil

Pour pouvoir pratiquer ce métier, il est nécessaire de suivre des études générales et de passer le bac S. Vous devez ensuite faire deux classes préparatoires MP, PC, PSI ou PT.

Ce n’est qu’après que vous pourrez passer le concours pour entrer dans les grandes écoles polytechniques en option génie civil.

Sinon, vous pouvez aussi entrer dans les établissements qui proposent des études en travaux publics.

Si vous avez déjà réalisé des études supérieures en géotechniques, hydrauliques ou toutes autres formations scientifiques, vous pouvez également vous perfectionner avec un master pros (BAC +5).

Les qualités requises pour devenir ingénieur en génie civil

Les ingénieurs civils sont des personnes de terrain, ils doivent tout le temps travailler avec des personnes dans différents corps de métier. Voilà pourquoi, il est nécessaire d’être courtois et ouvert pour pouvoir exercer ce métier.

De plus, comme il est nécessaire de faire de longues études afin d’accéder à ce poste, les prestataires ne sont pas assez nombreux. Il n’est pas rare de devoir travailler sur plusieurs projets à la fois. Vous devez, donc, avoir aussi un grand sens de l’organisation et une parfaite maîtrise de chaque donnée.

La différence entre un ingénieur en génie civil et un architecte

La première différence entre un architecte et un ingénieur en génie civil se trouve être dans leur prestation. L’architecte se concentre plus sur la construction d’un bâtiment tandis que l’ingénieur réalise d’autres infrastructures comme les routes, les ponts, les barrages, etc.

En second lieu, l’architecte prend seulement en charge les travaux de conception et de réalisation d’une construction tandis qu’un ingénieur en génie civil se charge de l’ensemble du projet du début jusqu’à la fin, et même des travaux d’entretien.

Comment se faire connaître lorsqu’on est un ingénieur en génie civil ?

Pour se faire connaître lorsqu’on est un jeune diplômé en génie civil, d’abord, il est nécessaire d’ouvrir son bureau d’étude et de bien marquez sa spécialisation.

Ensuite, utilisez internet ! Vous pouvez créer un site vous concernant, en sollicitant l’aide d’une agence d’offshoring.

En lançant votre pub sur internet, vous aurez beaucoup plus de chances de toucher des clients potentiels.

C’est le cas par exemple de l’entreprise Laurentides Experts-Conseils qui se trouve à Saint-Colomban. La firme existe depuis plus de 25 ans et compte près de 15 employés capables de mener à bien tous les projets de construction et les projets d’envergure publique.

Outre son site internet, sa notoriété, elle le doit aussi à son savoir-faire, car elle propose une assistance personnalisée afin de mener à bien la concrétisation de chaque projet.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.