soudeur

Le matériel nécessaire pour soudeur

Le travail de soudage consiste à réunir deux pièces pour n’en faire qu’une. Elles peuvent être de même nature ou non. Le soudeur peut être amené à manipuler l’acier, le laiton, le cuivre, ou encore l’aluminium. Les nouvelles technologies facilitent l’apprentissage du métier.

Le champ d’intervention d’un soudeur

Il est possible de transférer l’art de la menuiserie sur le métal. D’ailleurs, le soudeur intervient sur les travaux d’aménagement que ce soit en intérieur ou en extérieur. Il intervient également dans le renforcement d’une porte blindée en acier et dans la conception de portails. On retrouve aussi l’acier dans les maisons de style industriel.

Une structure métallique donne une touche de nostalgie et apporte une valeur ajoutée à la maison. Le métallier soudeur imagine de nouveau design et procède à la conception de son œuvre. Selon la demande de sa clientèle, le spécialiste du soudure à Cuy près de Sens construit des balustres, des rampes d’escalier, des portes blindées ou vitrées, des fenêtres ainsi que des baies vitrées en fer forgé.

Les outils indispensables à un soudeur

Pour réussir des ouvrages métalliques, il faut connaître les bonnes techniques. Mais cela requiert surtout les outils adéquats. Les électrodes rutiles servent dans la soudure de métal quel que soit le poste à souder utilisé.

Le poste à souder

C’est le matériel indispensable pour que le soudeur puisse travailler. Il existe divers types de poste à souder selon la matière utilisée.

Le professionnel en soudage tel que Metalise Industrie utilise le poste à souder électrique afin de raccorder le fer, l’aluminium ou encore l’inox. De plus, ce matériel se doit d’être portatif, car les techniciens se déplacent très souvent sur les chantiers. Ils ont besoin du matériel de soudage afin de réaliser les points de jonction de son ouvrage.

Le poste à souder MIG/MAG génère une flamme allant jusqu’à 3 600 °C. Ici, le technicien utilise à la fois l’électricité et le gaz. Ce poste offre une plus grande qualité de soudage avec une vitesse de réalisation multipliée. Il utilise un générateur de courant particulier avec un métal d’apport sous forme de fil enrobé. Le gaz utilisé diffère selon le type de métal à souder. Il peut s’agir d’Argon pur, d’Argon à 2 % de CO2 ou d’Argon à plus ou moins 12 % de CO2.

Le poste à souder TIG, quant à lui, utilise l’Argon. Il permet de souder des alliages en aluminium. Le soudage au TIG reste très stable, robuste et propre. C’est le matériel utilisé par les garagistes afin de souder les cadres de motos ainsi que les voitures. En effet, il ne génère pas de fumée, ni de projection. Ce qui apporte la sécurité nécessaire. Il confère une soudure précise même sur une faible épaisseur.

Masque à souder

Afin de se protéger, le soudeur a besoin d’un masque à souder ou d’une cagoule de soudeur. Les projections ainsi que les fumées sont dangereuses en cas d’inhalation. De plus, le verre de la cagoule s’assombrit automatiquement dès que vous produisez de l’arc. Il s’éclaircit lorsque vous vous arrêtez.

La meuleuse

Une meuleuse de 115 mm de diamètre convient pour les débutants en soudure. Elle sert à couper le fer ainsi que l’aluminium. Elle permet aussi de corriger les éventuels défauts et débordements d’étain sur vos réalisations.

Le marteau-piqueur et la brosse métallique

La tête possède d’un côté, une panne pointue et de l’autre, une panne plate. Elle sert à décrasser la soudure. La brosse permet la finition de la soudure, car elle enlève les grattons.

Faites attention à bien tenir au sec vos matériels de soudure. Cela prévient tout accident avec le courant électrique.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.