FAQ sur la sculpture végétale

La taille des arbustes et des arbres nécessite doit suivre la bonne technique afin que votre jardin soit sublime. Grâce à la sculpture que vous choisirez, l’art topiaire transforme et métamorphose votre jardin en lui donnant un nouveau design. Les arbustes et les arbres peuvent être taillés dans différentes formes géométriques, mais le choix dépend de votre créativité et de vos besoins. Habituellement, ce travail est davantage laissé au jardinier et au paysagiste, mais vous pouvez tenter votre chance en donnant vie à votre jardin.

Qu’est-ce que l’art topiaire plus exactement ?

La sculpture végétale est une méthode de taille des arbres et des arbustes à des fins décoratives pour créer un effet apaisant dans votre jardin. Elle peut leur donner des formes uniques sphériques, coniques, pyramidales ou encore en spirale. Pour un maximum de confort, il est possible de travailler sur des arbustes pour obtenir des motifs géométriques comme des animaux ou des figures, rendant le jardin plus original et artistique.
Par ailleurs, la taille a également été négligée durant un long moment, mais elle a fait son retour en France au XVIIIe siècle. En effet, depuis que ce type de sculpture a été introduit dans les jardins des Châteaux de Vaud et de Versailles, il est devenu le symbole d’un jardin typiquement français.

Quels arbres et arbustes peuvent apprécier cet art ?

L’art de la taille ne concerne que les plantes à feuilles persistantes denses qui ont un port compact. Ils doivent également être capables de supporter une taille régulière. De ce fait, les plantes les plus utilisées sont souvent :
– le « Buxus sempervirens » ou buis qui est le plus utilisé en sculpture botanique. Ses feuilles sont petites, brillantes et touffues, permettant à l’artiste d’exprimer pleinement sa créativité. Il pousse lentement, ce qui le rend parfait pour cet art.
– le « Ligustrum jonandrum » ou encore appelé « troène »  : utilisé fréquemment dans le domaine de la sculpture végétale. Cette plante possède de petites feuilles vert foncé qui sont parfaites pour ce type d’activité. Le seul inconvénient, lorsqu’on utilise le troène, est qu’elle a une pousse rapide. Dans ce cas, il faut effectuer une coupe régulièrement pour que la plante ne fausse pas le décor de votre jardin. Il est également possible d’utiliser les conifères, le chèvrefeuille arbustif, l’olivier ainsi que l’oranger, mais le choix dépend de votre budget et de vos attentes.

Comment tailler un arbuste ?

Lorsqu’on débute dans cette discipline, il est fortement conseillé de choisir une coupe assez simple. Vous pouvez alors choisir une coupe en sphère ou en boule, mais aussi des coupes en triangle. Après avoir défini la forme, procédez à la coupe des branches les plus longues en commençant du haut vers le bas. Cependant, si vous orientez votre choix vers la forme en sphère, il est mieux de commencer la taille du dessous puis de continuer sur les côtés.
Au moment où vous envisagez de laisser votre créativité s’exprimer, assurez-vous d’avoir du temps et de la patience, car ce type de travail demande du temps et de la minutie. En effet, il faut éviter tout risque de ratage de coupe et la seule manière de réaliser une coupe parfaite est de faire des petites coupes régulières avec des mouvements brefs. Et pour la finition, l’équipement le plus adéquat est le sécateur, car il vous permettra de peaufiner votre sculpture.
Pour terminer, vous devez posséder une cisaille manuelle, une taille-haie électrique et un sécateur pour atteindre les recoins difficiles d’accès. Cet art est plus ou moins facile à effectuer lorsque vous avez de la patience, de la pertinence et le sens de la créativité.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.