Électricité statique : comment s’en débarrasser ?

Électricité statique : comment s’en débarrasser ?

Avez-vous déjà pris une décharge électrique ou ressenti une étincelle en embrassant quelqu’un ? Si tel est le cas, navré de vous décevoir, mais il ne s’agit pas d’un coup de foudre. Ce n’était rien de plus que la manifestation de l’électricité statique. Ces petites frictions de l’électricité statique sont sans danger. Toutefois, elles peuvent vous mettre sous tension lorsqu’elles deviennent répétitives. Découvrez quelques astuces pour vous débarrasser de l’électricité statique.

D’où vient l’électricité statique ?

Les nombreuses décharges engendrées par l’électricité statique ont lieu lorsque des matériaux isolants entrent en contact. Lors des frottements entre certains matériaux, des électrons mobiles se mettent en mouvement. Elles sont ainsi arrachées à des atomes et attirées vers d’autres atomes. Ce phénomène modifie la charge électrique de la matière et conduit vers le phénomène de l’électricité statique.

De façon pratique, la décharge de l’électricité statique correspond à un choc de 20 kilovolts en moyenne. Elle n’a donc rien de dangereux. Elle survient lorsque vous touchez un élément conducteur dans votre environnement. Il peut s’agir d’un poignet, d’une personne ou même d’un animal lors d’une caresse. Pour la faire disparaître, vous pouvez faire appel à un électricien bâtiment.

L’électricité statique peut alors se comparer à une petite décharge électrique au moment de caresser un animal ou d’ouvrir une porte. On parle également d’électricité statique lorsque vous avez les cheveux qui se dressent sur la tête. C’est encore le même phénomène qui se manifeste lors de l’expérience de frotter un ballon et de l’approcher du plafond.

Quelques astuces pour se débarrasser de l’électricité statique

Il existe de nombreuses astuces pour se débarrasser de l’électricité statique.

Humidifiez l’air dans vos pièces

Lorsque l’air d’une pièce est renouvelé et frais, elle propage moins d’électricité statique. Pour cela, vous avez la possibilité de disposer dans votre pièce de quelques plantes vertes à vaporiser régulièrement. Vous pouvez aussi opter pour un humidificateur pour remonter un peu le niveau d’hygrométrie de la pièce.

Notez que le chauffage a tendance à régulièrement assécher l’air de la pièce, favorisant ainsi l’électricité statique. De ce fait, n’hésitez pas à ventiler et à aérer les pièces en hiver.

Préférez les vêtements en fibres naturelles

Les vêtements en fibres naturelles sont connus pour être confortables. S’ils sont synthétiques, il est recommandé de les arranger sur des cintres en métal dans la salle d’eau en vous préparant. Cela permet de les humidifier et donc de vous débarrasser de l’électricité statique.

Accordez une importance à votre sol

Lorsque vous marchez sur une moquette synthétique avec des chaussures, le phénomène de friction contribue à produire une charge électrostatique. Les semelles en caoutchouc et en cuir sont de très bons isolants. Elles vous seront d’une grande aide si vous avez par exemple une moquette dans votre bureau.

Dans votre maison, vous pouvez porter des chaussettes en laine ou marcher pieds nus sur les moquettes. Vous pouvez également opter pour les tapis en coton qui conduisent très peu l’électricité statique.

Optez pour de nouvelles habitudes en matière de linge

Vous l’auriez compris un peu plus haut, les linges sont au cœur des frictions avec l’électricité statique. Cependant, il est possible de remédier à cela.

  • Évitez désormais de laver à la machine des vêtements destinés au nettoyage à sec ;
  • Préférez le lavage à l’eau dure ou le mode « délicat » ;
  • Utilisez moins les sèche-linges électriques pour les vêtements en tissu synthétique ;
  • Ne mélangez plus les vêtements en tissus naturels et ceux en tissus synthétiques dans le tambour de la machine à laver ;
  • À la fin du lavage, assurez-vous de sécher le linge humide à l’air libre ;
  • Préférez le repassage à basse température.

Ces petites astuces vous permettront de vous débarrasser de l’électricité statique, à la maison et au travail.

Auteur de l’article : Thomas Lerion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.