faux plafond

Quel type de faux plafond pour mon salon ?

Les faux plafonds sont très décoratifs pour enrichir la beauté de votre salon. Ces derniers sont hydrophobes et imputrescibles, tout en restant esthétiques. D’ailleurs, les faux plafonds offrent une haute performance tant en matière d’isolation phonique que thermique. Hyper résistantes, ses dalles sont assez étanches pour protéger votre intérieur contre l’humidité. En outre, pour parfaire votre faux plafond, misez sur sa finition ! Un large choix vous est suggéré, comment donc savoir lequel est fait pour votre salon ? Les réponses dans ces quelques lignes.

Pourquoi miser sur les faux plafonds?

Avant de vous lancer dans le choix d’un faux plafond pour votre salon, sachez en amont quels sont les avantages qu’il vous offre.

Le plus souvent, la hauteur du sous-plafond est la principale raison de l’installation d’un faux plafond. En effet, une grande hauteur rend votre salon très difficile à chauffer. De ce fait, afin de rendre la pièce plus confortable, l’installation d’un faux plafond est une alternative de choix, car elle rend le chauffage de la salle plus homogène et vous aide à réaliser une importante économie d’énergie.

Un faux plafond est également installé afin de dissimuler des gaines électriques, comme c’est souvent le cas dans la pose des spots encastrables. De plus, dans les vieilles maisons, les espaces sous plancher sont plus ou moins dégradés. Dû à cette détérioration, la pose d’un faux plafond par un plafonnier agréé se révèle souvent nécessaire, afin de cacher les diverses imperfections du logement et d’en rehausser l’esthétique.

Enfin, l’un des avantages majeurs d’un faux plafond réside dans son prix abordable. Bien entendu, ce denier varie selon les matériaux choisis. Toutefois, pour les faux plafonds suspendus, vous débourserez en moyenne 10 à 80 € le m2, et un prix allant de 20 à 50 € pour l’installation. Dans le cas des plafonds tendus, le coût est de 60 à 120 € le m2, pose comprise.

Quel est le faux plafond idéal pour votre salon ?

Sachant ses avantages et ses caractéristiques, voici les possibilités de faux plafonds disponibles sur le marché.

Pour le plafond suspendu :

  • En plaques de plâtre : facile à poser, mais le moins esthétique. Cependant, si vous aimez jouer avec les couleurs, c’est l’idéal ;
  • En lambris : pour donner un look vintage à votre salon, ajoutez un parquet clipsé à l’ensemble ;
  • En PVC : ses longues lames feront en sorte d’agrandir votre maison et de donner plus de volume à votre salon ;
  • En verre : pour apporter plus de luminosité dans la pièce. La technique étant d’intégrer un luminaire, une plaque de verre poli au–dessus et faire installer une fenêtre coulissante dans votre salle de réception.

Pour les plafonds tendus :

  • En toile PVC : ce qui le différencie des autres faux plafonds, c’est sa possibilité de passer sous impression numérique pour lui donner un effet bois, de parement de pierres ou autres ;
  • En toile polyester : c’est la plus moderne des faux plafonds et celle que nous vous suggérons. Attention, la toile après la pose sera enduite de polyuréthane pour augmenter sa durabilité.

Quels sont les caractéristiques d’un faux plafond ?

Les faux plafonds sont des infrastructures supplémentaires, fixés au-dessus du plafond d’origine.  Deux techniques de mise en œuvre sont adoptées, en adéquation avec vos attentes. Comme suit, la technique de pose et ses avantages :

  • Les plafonds suspendus : la pose s’effectue à l’aide d’une structure métallique légère fixée au plafond. Cette dernière est composée de suspentes et de rails. Idéal pour les rénovations, le plafond suspendu permet un gain d’espace pour dissimuler vos câbles électriques ;
  • Les plafonds tendus : ici, une toile sera tendue entre les murs, sous le plafond d’origine. Beaucoup plus complexe à poser, les travaux nécessitent un professionnel. Ces modèles sont esthétiques et dignes des intérieurs contemporains.

Auteur de l’article : Huet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.