Pourquoi avoir besoin d’une charpente pour la toiture de votre maison ?

Lorsqu’on procède à l’observation du toit d’une maison, on se questionne souvent sur l’utilité des longues manches de bois reliées entre eux, les unes contre les autres et ressemblant presque aux côtes du squelette humain : il s’agit là de la charpente du toit. C’est le support en bois ou en métal de ce dernier. Sans plus attendre, allons voir dans l’article suivant les diverses raisons pour lesquelles elle est importante.

Une charpente, c’est quoi ?

Représentée comme étant l’ossature du toit, la charpente est un ensemble de pièces assemblées, qui forment un appui pour le poids de la toiture. Généralement, les matériaux utilisés peuvent être du bois, du métal ou du béton. Les pièces maîtresses d’une charpente sont : la ferme, les pannes, le chevron et les liteaux.

La ferme est la partie triangulaire que l’on constate à première vue sur une charpente. Elle est considérée comme la partie la plus importante de la charpente car c’est elle qui supporte tout le poids de la toiture. Selon le design de la maison, elle peut être unique ou nombreuses et de longs fragments appelés pannes relient les fermes entre eux.
Comme il a été mentionné ci-dessus, les pannes sont de longues pièces posées horizontalement sur les fermes pour renforcer la charpente.

La panne peut être placée de 2 façons différentes :
– au sommet de la charpente : panne faîtière, panne sablière ;
– en bas de la pente, en s’appuyant su un mur : panne ventrière, positionnée entre la panne faîtière et la panne sablière.

Outre ces pièces, le chevron est le résultat d’une charpenterie en bois ou en métal, positionné sur les pannes, de sorte à former une section carrée comprise entre 40 à 120 millimètres. Une fois qu’ils sont installés, la forme que laissent les chevrons sur les pannes font généralement penser au squelette de la toiture.
Finalement, la dernière pièce du puzzle s’agit du liteau. Il est le dernier à mettre en place sur la charpente. On le fixe, le plus souvent, sur les chevrons à cause de sa forme rectangulaire, pour une épaisseur de 18 à 30 millimètres et une largeur de 35 à 40 centimètres. Le liteau se distingue des pièces citées précédemment par le fait qu’il est le morceau de bois servant de support pour les matériaux du toit (exemple : ardoise, tuile, chaume, zinc, bois, tuiles photovoltaïques, EPDM, etc.). Il est bon de noter que certains couvreurs sont aussi de vrais experts en traitement de toiture. Et pour finaliser le travail, rien de plus simple qu’à installer la toiture choisie sur ces liteaux. La meilleure idée pour arriver à bon terme jusqu’à la réalisation de ce dernier acte serait de tout confier dès le début à une entreprise de couverture reconnue comme très compétente en la matière.

Quelle sorte de charpente installer pour sa toiture ?

Consulter des catalogues sur les différentes sortes de charpente pour sa toiture laisse souvent à désirer, surtout pour ceux qui n’ont pas une connaissance suffisante dans le domaine. En effet, il existe une vingtaine de types de charpente, environ  : la charpente Mansarde, la charpente asiatique, la charpente américaine, la charpente cathédrale, la charpente à croupes, etc…
Néanmoins, il est possible de les résumer en 3 groupes bien distinctes :

    • La charpente traditionnelle : ce type de charpente se voit dans les maisons anciennes. Elle donne une authenticité et une originalité à la toiture grâce à sa façon de laisser les poutres et les combles apparentes. Elle est robuste avec une architecture soignée, et elle permet d’agencer une petite pièce, appelée souvent « trappe », dans le toit. Son tarif est de 60€ à 90€ le m².
    • La charpente industrielle : fabriqué à la chaîne dans des usines, la charpente industrielle est la moins chère des trois. D’habitude, on l’utilise lorsqu’il n’y a pas de comble à aménager ou que l’espacement pour l’installer est plutôt petit. En revanche, elle permet une bonne isolation thermique sous la toiture avec des produits naturelles comme matériel d’isolation (exemple : une laine minérale, une laine classique, une laine minérale soufflée, etc.). Son prix se situe entre 50€ à70€/m².
    • La charpente toit plat : celle-ci est utilisée plus souvent dans les zones urbaines. La pente du toit ne doit pas dépasser les 15°, et la charpente toit plat est souvent faites en béton. Elle nécessite d’autres techniques spécifiques pour assurer l’étanchéité de la toiture en ne permettant pas aux eaux de pluies de s’infiltrer. Ce qui la différencie des deux autres, c’est qu’elle peut avoir un aménagement intérieur en son sein, c’est-à-dire qu’on peut y installer un espace de détente, un petit jardin ou même une petite aire de jeu. Elle coûte dans les 55€ à 110€ le m².

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.