Tout savoir sur les types et formes de charpentes

Avec tous les progrès dans le domaine de la construction, la charpente n’est plus uniquement faite en bois massif. Il existe désormais de nouveaux matériaux qui permettent de créer autant de styles que de formes. Vous avez l’embarras du choix que ce soit pour une construction de maison individuelle ou pour des bâtiments commerciaux ou encore des bâtiments industriels.

Les types de charpente

Mansart : la charpente à la Mansart (parfois écrit Mansard) est une charpente qui comporte 4 versants. Ils sont formés de deux pentes différentes ce qui donnent 8 pans en tout. On appelle terrasson, la partie supérieure de cette toiture à croupes mansardées. Cette partie est séparée de la partie inférieure appelée brisis ou encore la ligne de bris. Elle est dans une position très proche de la verticale comme c’est la spécificité de ce type de charpente. Elle est montée sur quatre poteaux sur les lignes de bris. Ce sont des points stratégiques entre les pannes sablières et la panne faîtière, là où il y a les chevrons. Puis il y a des jambes de force qui constituent la pente du brisis. Cette forme est surtout prisée parce qu’elle permet d’avoir de très grands espaces sous les combles.

La charpente en bois lamellé collé est fabriquée avec du bois bien triés. C’est-à-dire qu’on a enlevé les nœuds et imperfections pour constituer le bois lamellé. Ces lamelles sont ensuite collées bout à bout puis en couches superposées. Elles sont ensuite traitées en autoclave ou tout simplement en surface. On utilise surtout des bois à essences résineuses comme le sapin, le mélèze, l’épicéa, le pin douglas ou maritime. Mais d’autres essences comme celles des arbres feuillus sont aussi utilisés. On peut alors trouver du chêne, du hêtre, du frêne, de l’acacia, ou encore du bouleau, du noyer, du hévéa et beaucoup d’autres bois exotiques également. On retrouve même du lamellé collé fait en bambou. Vous avez toute une panoplie de choix en matière d’essence, alors vous n’aurez pas du mal à trouver ce qui convient le plus au style de toit que vous voulez pour votre future maison. D’autant plus que le bois lamellé collé offre plusieurs possibilités d’assemblage. De ce fait, vous allez pouvoir composer la forme que vous voulez pour avoir plus d’esthétique dans le visuel. Ainsi, vous n’avez pas besoin de couvrir la charpente par du plafond ou quoi que ce soit, parce qu’elle fera partie intégrante du décor même de votre maison.

La charpente alsacienne est, comme son nom l’indique, une structure qu’on retrouve dans les maisons traditionnelles de l’Alsace. Sa particularité est qu’elle fait partie intégrante de l’ossature en bois. Il s’agit des maisons à colombages ou à pans à bois. C’est une structure qui se constitue de pièces en bois assemblées puis supportées par des poutres. Elle fait alors partie de l’ossature de l’habitation qu’on remplit ensuite par du mortier, du torchis ou des languettes de bois. Encore une fois, la décoration est au rendez-vous, car on peut très facilement donner des formes comme l’arbre de vie, la croix de Saint André (ou d’autres croix d’ailleurs), les monogrammes religieux et bien d’autres encore.

La charpente traditionnelle est la plus courante dans la construction de maisons en raison de sa simplicité et sa praticité. Constituée de pièces en comme des fermes et des pannes, elle se diffère des charpentes industrielles ou fermettes par l’importance des sections de ces pièces en bois. On retrouve donc des pannes faîtières au sommet, des pannes sablières sur les murs et des pannes ventrières au milieu de pan. Des chevrons sont installés tous les 40 à 60 cm sur ces pannes pour répartir le poids de la toiture. Un bon charpentier peut avoir un résultat très esthétique de son assemblage que l’on peut la laisser apparaître pour le style.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.