aménagement escalier

Quelle norme pour l’aménagement d’un escalier de secours ?

Construire un bâtiment requiert le respect d’un certain nombre de règles. L’une d’elle assure la sécurité des éventuels usagers de la construction en cours. En effet, pour garantir l’aspect sécuritaire du bâtiment, il faut le doter par exemple d’escaliers de secours. Tous les Établissement Recevant du Public (ERP) doivent l’installer. Découvrez dans cet article les normes concernant l’aménagement d’un escalier de secours.

L’accessibilité

Le principe d’un escalier de secours réside dans la facilité de l’évacuation des usagers du bâtiment qui en dispose. Quand un incident comme un incendie survient, il faut rapidement procéder à l’évacuation des personnes présentes dans le bâtiment. Un escalier de secours doit alors être facilement repérable et libre d’accès. Il est généralement une structure métallique bien solide et facilement identifiable par tous.

Il est recommandé d’installer des panneaux qui signalent la présence d’un escalier de secours dans tout le bâtiment. Vous pouvez par exemple faire des indications graves à des flèches indiquant un escalier de secours. On voit souvent les panneaux sur lesquels un bonhomme vert est en position de course. Voilà un exemple d’indication.

L’accessibilité est donc l’une des normes les plus strictes à respecter. Il doit mener vers l’extérieur afin d’éviter le passage dans les zones sinistrées du bâtiment. Lors de sa construction, le maître d’ouvrage doit s’assurer que l’escalier de secours peut être repéré et emprunté par

  •     Les malvoyants
  •     Les nouveaux usagers
  •     Les personnes souffrant de handicap mineur ou majeur.

S’il y a un espace sécurisé et hors de danger, vos escaliers de secours devront y mener.

La disposition de l’escalier de secours

Peu importe sa forme, un escalier de secours doit respecter les dispositions prises par la commission de sécurité. Il s’agit notamment de la hauteur des marches, du garde-corps et du nombre des marches.

La hauteur des marches

Dans la norme, les marches d’un escalier de secours ne doivent ni être en dessous de 13 cm ni en deçà de 17 cm. Cela permet d’éviter de trébucher dans la foulée et l’urgence de la situation.

La hauteur des garde-corps

Un escalier de secours doit nécessairement être pourvu de garde-corps. Cela renforce la sécurité de chaque usagers pendant l’évacuation. La hauteur recommandée est de 90 cm. C’est assez haut pour s’y agripper en dévalant les marches de l’escalier. Ils doivent être en matériaux solides pour réduire le risque de chute ou d’usure dû à l’exposition permanente à l’air libre.

Le matériau de construction

Généralement, on choisit son la nature et la qualité de son matériel de construction en fonction de l’usage qui en sera fait. C’est le même principe pour les escaliers de secours. Puisqu’ils sont construits à l’extérieur et donc constamment à l’air libre, il leur faut un matériau durable et résistant. C’est l’une des raisons pour lesquelles  l’ouvrage métallique est plus privilégié quand on installe un escalier de secours.

Il bénéficie de plusieurs atouts. Il est aéré. Cela réduit la naissance de point chaud pendant un incendie. Il est ensuite solide, durable et facilement repérable. D’autres matériaux de construction peuvent aussi être utilisés. Il s’agit :

  •     Du bois
  •     Du béton
  •     De l’acier.

En clair, l’escalier de secours doit pouvoir supporter sans dommage toutes les mauvaises conditions climatiques. Il ne sera pas forcément question d’adopter l’outil de construction le plus utilisé. Vous pouvez personnaliser le votre. L’important cependant, c’est le respect de toutes les bonnes règles  ci-dessus mentionnées. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter l’arrêté du 25 juin 1980 portant règlement de sécurité incendie.

Quoique qu’il en soit, les professionnels des escaliers sont disposés à vous accompagner dans votre projet de construction ou d’aménagement. Contactez par exemple EURL ETS DUPUIS pour demander un devis ou des avis personnalisés. Ces travaux ne nécessitent pas beaucoup de temps. Vous serez prêt avant qu’une équipe d’inspection ne vienne vous visiter.

Auteur de l’article : Thomas Lerion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.