Comment se forment les perles ?

Comment se forment les perles ?

Les perles sont de petites billes aux nombreuses couleurs utilisées généralement pour conférer plus de la valeur à des parties du corps. Habituellement, elles sont retrouvées en joaillerie et le plus souvent utilisées par les femmes. En effet, les perles doivent leur origine à des mollusques retrouvés dans la mer tels que les huîtres. Vous découvrirez dans ce billet, tout le processus de formation de ces objets devenus dernièrement très prisés.

La formation des perles naturelles

Obtenue autrefois par le fruit d’un grand hasard, la perle est fabriquée en réalité par un animal marin appelé « huître » qui n’est qu’un mollusque cloîtré entre deux différentes coquilles. Au passage d’un corps étranger irritant comme le sable vers l’intérieur de l’huître, le mollusque développe une réaction particulière par le biais d’un mécanisme de défense faisant suite à une intrusion étrangère. À partir de ce moment, il va envelopper ce corps d’une couche de carbonate de calcium se présentant sous forme minérale à l’instar de la calcite ou de l’aragonite.

Le revêtement intérieur de la coquille sera appelé « nacre ». Il s’agit en réalité du carbonate de calcium cristallisé qui se présente sous forme d’orthorhombique. Cette nacre est d’une grande solidité. Son épaisseur et sa régularité caractérisent la perle obtenue. Habituellement de couleur blanche, la perle peut être sujette parfois à une coloration multifactorielle. De ce fait, sa couleur finale peut dépendre d’un certain nombre de facteurs tels que l’espèce de l’huître, son mode d’alimentation, sa composition en eau, etc.

Les huîtres qui forment les perles sont généralement retrouvées au niveau de l’Océan Pacifique. Elles sont ainsi différentes des huîtres comestibles qui sont pour leur part présentes dans la majorité des océans et des mers salines. Quant à celles-ci, elles ressemblent beaucoup plus à des cailloux et sont destinées uniquement à la consommation courante. Pour savoir où acheter facilement des huîtres de perle, vous pourrez contacter un joaillier. Celui-ci pourra vous fournir toutes les informations dont vous aurez besoin.

La culture des perles

Depuis de nombreux siècles, de nombreuses techniques mises au point notamment par les Japonais permettent la culture des perles. Gardées secrètes au départ, ces techniques vont se répandre un peu partout dans le monde surtout dans les archipels de l’Océan Pacifique. Dans ces milieux, le processus d’obtention des perles prend en compte plusieurs étapes à savoir :

1re étape : la préparation des huîtres

Dans un premier temps, les huîtres sont élevées à l’intérieur d’un bassin pendant environ deux ans jusqu’à ce qu’elles mesurent entre 5 et 10 cm. Une fois récoltées, elles sont nettoyées pour être débarrassées de leurs impuretés puis percées en utilisant du fil de nylon. Après cette opération, les huîtres sont alignées sur des cordelettes puis remises dans l’eau pour l’amélioration de leur développement. Une fois devenues matures, on procède alors à leur greffage.

2e étape : le greffage

Pour la réussite de l’opération, le greffage est fait de façon méticuleuse de telle sorte à ne pas abimer le muscle qui lie les coquilles des huîtres. À ce niveau, une incision est faite dans la poche perlière en utilisant un scalpel. Un greffon d’environ 2 mm sera ainsi introduit avec une petite bille prélevée du nucléus. Mais le greffon et le nucléus doivent être maintenus en contact. Pour finir, les huîtres sont replongées dans l’eau pour une durée de plus d’un an. Pendant tout ce temps, on veille à débarrasser régulièrement les huîtres des parasites. Après cette période, les perles vont commencer par se former avec des sécrétions de couches de nacre qui recouvrent le nucléus. À partir de cet instant, il n’y a plus qu’à passer à la récolte des perles.

Auteur de l’article : Thomas Lerion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.