Nos conseils pour bien choisir votre prothèse dentaire

Nos conseils pour bien choisir votre prothèse dentaire

La prothèse dentaire est un dispositif permettant de remplacer une ou plusieurs dents inesthétiques, cariées, cassées ou abîmées, en imitant à la perfection leur aspect naturel. Plusieurs modèles sont proposés par les dentistes. Découvrez dans ce guide, les différents types de prothèses dentaires existants et leurs caractéristiques respectives pour pouvoir faire le bon choix.

Quels sont les différents types de prothèses dentaires ?

Il existe deux principaux types de prothèses dentaires :

La prothèse dentaire fixe

Ce type de prothèse a une durée de vie assez remarquable. Elle se fixe dans la mâchoire et ne peut être retirée que par un dentiste. La prothèse fixe se décline généralement en 6 modèles :

  1. Le Maryland bridge : il est maintenu par deux inlay-onlay.
  2. La prothèse en céramique : elle est très appréciée pour son rendu naturel et esthétique ainsi que pour la réduction des risques d’allergie qu’elle offre. Ces qualités justifient ainsi son coût très onéreux.
  3. Le bridge dentaire ou « pont » en anglais : il intervient comme un soutien pour les dents cassées ou détériorées en se fixant sur chacun de leurs côtés. La mise en place de cette prothèse ne nécessite pas l’intervention d’un dentiste sur les dents saines.
  4. La prothèse Inlay Onlay : elle est notamment conçue pour réparer une dent cariée en comblant la partie vide. Bien évidemment, sa teinte est de la couleur des dents naturelles. La prise d’empreintes se fait à l’intérieur de la dent, plus précisément sur une cavité préalablement taillée au niveau de la carie.
  5. Les implants dentaires : c’est le modèle de prothèses dentaires le prisé actuellement bien qu’il soit aussi le plus cher du marché. Considérés comme la méthode de protection dentaire la plus efficace et la plus durable, les implants sont aussi invasifs. Étant donné que la cicatrisation est de 6 mois environ, leur pose dans la mâchoire ne peut  se faire en une seule fois.
  6. La prothèse céramo-métallique ou couronne dentaire : un modèle plus cher, mais aussi le plus utilisé par les porteurs de prothèses dentaires. Sa composition en alliage de métaux ou de résine composite et de céramique imitant l’émail des dents, lui confère sa robustesse et sa durabilité dans le temps. Le recouvrement de la dent manquante ou abîmée est assuré par la partie métallique de la prothèse. Pour pouvoir insérer, puis sceller et coller la couronne, la dent doit préalablement être réduite par meulage.

La prothèse dentaire amovible ou dentier

C’est une sorte d’appareillage permettant de remplacer ou de combler une ou plusieurs dents manquantes. Comme son nom l’indique, la prothèse peut être enlevée de la bouche pour son entretien ou pendant la nuit avant d’aller dormir.

  • Si elle est faite pour remplacer la totalité des dents de la mâchoire supérieure ou inférieure, on parlera d’une prothèse dentaire amovible supérieure ou inférieure.
  • Dans le cas d’un remplacement partiel, on parlera d’une prothèse dentaire amovible partielle, conçue à partir d’une empreinte dentaire réalisée sur son futur porteur. Pour que la prothèse puisse imiter parfaitement les gencives, il est important d’utiliser de la résine acrylique rose pour sa fabrication. Quant à son maintien dans la bouche, il est favorisé par une structure métallique dotée de crochets ou de systèmes d’ancrages invisibles comme une glissière et un bouton-pression.

Bon à savoir : Voici une statistique basée sur les avis des porteurs de prothèses dentaires amovibles : « 64 % d’entre eux affirment avoir changé leurs habitudes alimentaires et/ou sociales depuis qu’ils sont appareillés ».

Comment bien choisir votre prothèse dentaire ?

Vous connaissez maintenant les principales caractéristiques et les différents modèles de prothèses dentaires. Choisissez alors le modèle qui vous convient, en tenant compte de vos besoins, du nombre de dents à remplacer ou à réparer, de la résistance et de la durabilité de la prothèse ainsi que de votre budget. 

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.