professionnel du nettoyage

Nettoyage de locaux professionnels : quelles sont les règles ?

La propreté reste un sujet très important surtout depuis la pandémie du Corona Virus. Le nettoyage d’un local est un travail à ne pas prendre à la légère. En effet, un local professionnel doit répondre aux normes existant selon son activité (restaurant, vestiaire, bureau administratif, bureau privé). Il existe également des protocoles d’hygiène spécifiques pour les cuisines, les locaux sanitaires, ainsi que pour les hôpitaux.

Le type de nettoyage selon la fréquence

La fréquence de nettoyage d’un bâtiment dépend de l’activité de la collectivité. Toutefois, il existe des règles et protocoles de nettoyage à suivre impérativement. Ce sont surtout les professionnels du nettoyage comme Vision Ménage qui connaissent les protocoles de nettoyage. C’est la raison pour laquelle les dirigeants d’entreprises et de collectivités s’adressent à eux.

Le nettoyage au quotidien

Les endroits où il y a beaucoup de trafic demeurent les lieux à nettoyer tous les jours, voire plusieurs fois par jour. Il s’agit des couloirs, des poignets de porte, des escaliers, du hall d’entrée, de la cuisine, du réfectoire, des toilettes, ou encore des surfaces horizontales à forte fréquentation dans le local. Les professionnels du nettoyage à Terrebonne Québec repèrent ces endroits dès la visite des lieux. Le processus de nettoyage demande de la rigueur, car le travail est assez répétitif.

Le nettoyage bihebdomadaire

Passer un coup de balai ou un coup de serpillière se fait au quotidien, alors que le nettoyage du sol à l’aide d’un mono brosse ou à l’aspirateur, ou avec un autre appareil pro se réalise 2 à 3 fois par semaine. Cela concerne aussi le nettoyage des surfaces en granit au sein du local. Il intègre également le dépoussiérage des mobiliers, la stérilisation des claviers et autres, ainsi que de la désinfection des tables. C’est également le moment de procéder au dégraissage de la tuyauterie.

Le nettoyage mensuel ou périodique

Ce type d’assainissement concerne le nettoyage en profondeur. Autrement dit, c’est le moment où il faut astiquer les moindres recoins du bâtiment. Les vitres en hauteur, les luminaires, les encadrements des fenêtres, les radiateurs, les mobiliers seront tous nettoyés. Les spécialistes du nettoyage procèdent également à la remise à neuf du sol, ainsi que des moquettes au sein du bureau. Quant au nettoyage des panneaux solaires, les professionnels le font 2 fois par an.

Les procédures de nettoyage pour assurer plus de sécurité

Il existe des procédures à suivre dans le nettoyage industriel. En effet, il existe un cahier de charge établi au préalable. Il sert à contrôler et à suivre le travail d’assainissement qui doit être fait au sein d’une collectivité donnée. Ce processus de suivi sert également à enregistrer les produits d’entretien et matériels de nettoyage. Les professionnels, quant à eux, portent des équipements de sécurité comme les gants, les masques, les blouses, et les bottes.

Le stockage de ces matériaux se fait dans un endroit à l’écart du public afin d’assurer leur sécurité. D’ailleurs, les produits d’entretien contiennent des substances nocives, voire toxiques en cas de mauvaise manipulation. Certains désinfectants sont inflammables ou corrosifs ou entraînent des irritations. Raison pour laquelle il est impératif de les étiqueter lors du rangement.

Pour le stockage, il y a aussi des normes à respecter. Les équipements les plus lourds se posent au niveau du sol. Les produits corrosifs ou inflammables se placent, quant à eux, en hauteur. Toujours dans l’optique de privilégier la sécurité de tous, les produits de nettoyage doivent toujours être mis dans des contenants compacts et fermés. Afin d’éviter les fuites des conteneurs de produits, il faudra les mettre dans un récipient de rétention. La règle d’or des professionnels est de ne jamais utiliser deux produits différents simultanément lors du nettoyage.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.