Construction piscine

Construire une piscine dans votre jardin, quelques conseils

Quoi de mieux qu’une piscine dans son jardin, cet espace de détente et de retrouvailles en famille est un vrai bonheur à portée de main, sans avoir besoin de se déplacer. Cette installation apporte une plus-value moyenne de 16,3 % à votre bien immobilier. Si vous voulez en installer une dans votre jardin, faites appel à un pisciniste qui saura vous donner tous les conseils nécessaires concernant la taille, la forme, le type de piscine à installer, pour une installation adaptée à vos besoins et à votre budget.

Surface nécessaire pour une piscine enterrée

Il y a des normes imposées par la loi pour l’installation d’une piscine. Vous devez respecter la distance obligatoire de 3 m entre les bords et la clôture du voisin ainsi qu’un éloignement de 40 m d’un axe autoroutier et de 25 m d’un axe routier à grande circulation. Prévoyez également un espace minimal de circulation de 80 cm autour du bassin. Vous devez penser à en prévoir plus (jusqu’à 2 m) si vous voulez y installer des meubles. En considérant ces distances légales et l’espace requis autour de la piscine, vous pouvez estimer la surface exploitable de votre jardin pour sa construction.

Si vous avez choisi d’en installer une avec une superficie inférieure à 10 m², aucun permis de construire n’est nécessaire, sauf si votre maison se trouve à proximité d’un site ou d’un monument historique.

Pour une piscine enterrée dont la superficie est entre 10 et 100 m², vous devez faire une déclaration de travaux. Au-delà de 100 m², vous devez vous procurer un permis de construire.

Pensez à une installation adaptée à vos besoins, selon les utilisateurs. La taille idéale (si la superficie de votre jardin le permet !) est de 9,60 m × 4,80 m (soit d’une superficie de 46 m²).

Préparation du terrain

Pour la construction d’une piscine, il faut un terrain plat, stable et spacieux. Pensez à bien orienter le bassin, de façon à ce qu’il soit bien exposé au soleil et à l’abri du vent et des indiscrétions, de préférence, sans arbres à proximité pour éviter les nettoyages fréquents.

Types de piscine

La piscine enterrée est idéale en termes de longévité et d’esthétique mais vous en aurez d’autres choix : la piscine hors-sol démontable ou à débordement.

Entretien d’une piscine

Une piscine a besoin d’un certain nombre d’entretiens périodiques :

      • nettoyage de surface pour éliminer les saletés visibles (feuilles, insectes, cheveux…), cela peut être fait par un « skimmer » ;
      • traitement de l’eau avec du chlore, par électrolyse au sel ou par oxygène actif. Faites une vérification et procédez au traitement chaque fois que l’eau change de couleur (devenant verte ou blanchâtre) et/ou irritante.

Avoir une piscine chauffée, comment faire ?

Il y a plusieurs façons de chauffer votre piscine. L’abri de piscine en bâche est la manière la plus simple pour maintenir la température de l’eau plus élevée par effet de serre. Son installation coûte entre 1000 et 4000 € selon la superficie à réchauffer. Il est aussi possible de relier votre piscine avec l’échangeur thermique de votre chaudière.

Le coût de construction et/ou d’installation d’une piscine

La piscine gonflable est la plus accessible avec un prix de 50 à 600 € selon la taille.

Une mini-piscine en béton de moins de 10 m² est à partir de 1 500 €.

Pour une piscine coque dont la durée de vie est de 20 ans, vous devez prévoir entre 5 000 et 20 000 € selon sa taille et la matière avec laquelle elle est faite.

Une piscine en béton de 10 m × 5 m coûte 20 000 € environ.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.