Entreprise de couverture

Comment créer une entreprise de couverture ?

De plus en plus de personnes souhaitent avoir leur propre business. Cependant, les secteurs d’activités sont nombreux. Pourquoi ne pas vous lancer dans la création d’une entreprise de couverture ? Grâce à cet article, découvrez comment vous devez vous y prendre.

Réaliser une étude de marché

Les connaissances de base sur le métier de couvreur ne suffisent pas pour réussir à créer une entreprise de couverture. Vous devez aussi effectuer une étude de marché. Elle vous permet d’analyser les offres et les demandes existantes. Cette analyse vous offre également la possibilité de déterminer vos potentiels clients et vos éventuels concurrents dans le secteur.

Le plus grand intérêt d’une étude de marché est de comprendre les enjeux de votre projet. Ainsi, vous pouvez modifier vos offres afin de répondre aux demandes de vos clients.

Bref, cela vous permet d’avoir une idée de la situation actuelle du secteur d’activité dans lequel vous vous lancez afin que vous puissiez fixer vos futurs chiffres d’affaires.

Disposer des ressources humaines et matérielles requises

Les ressources humaines et matérielles sont indispensables à n’importe quel type de firme. Dans le cas d’une entreprise de couverture, vous aurez besoin de couvreurs pour réaliser les différents travaux. Ces artisans auront aussi besoin d’utiliser un matériel spécifique pour mener à bien leurs missions. Pour assurer leur sécurité durant les différentes interventions, des équipements de sécurité sont aussi indispensables.

Pour ce faire, identifiez vos besoins en termes d’outils de travail et de mains d’œuvre en fonction de la taille de votre entreprise.

Établir un business plan

L’établissement d’un business plan est une étape obligatoire afin de créer une entreprise de couverture. Il indique les prévisions budgétaires de la firme. Par conséquent, il contient à la fois les dépenses et les gains de l’entité. Selon le cas de chaque entreprise, des ajustements peuvent être effectués pour rendre le projet rentable.

Le business plan vous permet également de trouver des potentiels partenaires financiers dans le cas où vous disposez d’un fonds limité.

Considérer la réglementation sur la couverture et l’étanchéité

Avant de créer une entreprise de couverture, certaines règles sont à respecter :

  • Les compétences professionnelles : les couvreurs que vous allez embaucher doivent être capables de conseiller les clients que ce soit au niveau des techniques d’intervention ou des matériaux selon les normes dans chaque région. Par ailleurs, ils doivent posséder une bonne condition physique.
  • Les clauses professionnelles : une entreprise de couverture doit posséder la garantie de parfait achèvement et la garantie décennale. Elle est aussi soumise à la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). Pour garantir des travaux de qualité à ses clients, une entreprise de couverture doit aussi disposer du label RGE. Cette mention permet aux clients de bénéficier de différentes aides telles que les primes de certificats d’économie d’énergie, les aides et subventions publiques, le crédit impôt et l’Eco-PTZ.

Cependant, pour obtenir une mention RGE, choisissez un référent technique en fonction de votre domaine d’activité. Par la suite, vous devez constituer un dossier auprès de l’organisme responsable de la délivrance de la mention RGE.

Une mention RGE possède une durée de validité de 4 ans. Pour la renouveler, vous devez suivre un processus spécifique.

Pour ceux qui envisagent de créer leur propre entreprise de couverture ou prendre exemple sur un professionnel qui a respecté ces démarches, adressez-vous à l’ENTREPRISE DENIAUX. Cest une entreprise de couverture à Angers, située non loin de Saint-Gemmes-sur-Loire. Elle s’occupe aussi des travaux de zinguerie, d’étanchéité, de rénovation et de pose d’ardoise en schiste que ce soit sur des maisons résidentielles ou des bâtiments professionnels.

Pour en connaître davantage sur les différentes prestations de l’entreprise, consultez son site : www.deniaudcouverture.fr.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *