sculpture en terre cuite

Tour d’horizon sur la sculpture en terre cuite

La sculpture en terre cuite, aujourd’hui connue sous le nom de la céramique poreuse, est un art contemporain obtenu par la cuisson de l’argile. La terre cuite est souvent utilisée pour des éléments décoratifs de maison comme le vase en argile cuite. On la trouve dans les pays chauds et humides comme l’Asie. La terre cuit à une température de 900° à 1150° Celsius, et ne supporte point une température plus élevée. À sa cuisson, elle prend une couleur grise ou verdâtre. Parfois, elle peut avoir une couleur brune ou rouge. La sculpture en terre cuite est classée parmi les plus anciennes poteries, voire les premiers arts, en raison de son ancienneté en la matière. Les pièces sont époustouflantes et sont contemplées dans les musées. Toutefois, la sculpture est d’une valeur inestimable.

Ses débuts

Les toutes premières sculptures ont été retrouvées au cinquième millénaire avant Jésus-Christ, dans les Alpes. Plus précisément, elle fait ses débuts dans les périodes du Paléolithique Supérieur, -30000 et -10000 ans. L’homme au Néolithique la revisite dans les années -9000 et -3300 en concevant des urnes funéraires ou des cruches. L’exploitation de la terre cuite s’est vite répandue dans le Proche Orient. Très vite, la sculpture en terre cuite devint un art visité et revisitée par les artisans passionnés.

Vers la fin du IIIème siècle avant Jésus-Christ, on découvre l’apparition de la plus grande forme d’art en terre cuite, en Chine, par « l’armée en terre cuite ». Brièvement, il s’agit d’un ensemble de 8000 soldats en statue de grandeur nature. Dans les années 1800 apparut Jean-Baptiste Carpeaux, sculpteur universel et peintre emblématique d’une famille impériale. Ses œuvres « Pécheur à la coquille » et « Ugolin » sont les plus sollicitées.

Brancusi fut l’inventeur de la sculpture moderne dans les années 1800. Par ses premières pièces authentiques « La Prière », « La Sagesse de la terre » et « Le Baiser », il connaît un succès fou dans l’art moderne. Ses exploits évoquent le symbole du « lien de l’homme à la terre ». Ils sont de suite vendus sur le marché d’art moderne et contemporain.

Les techniques de sculpture

L’art de la sculpture ne connaît aucune règle. L’artisan est libre de ses idées. Par ailleurs, la sculpture demande un maximum d’attention et de concentration venant de son sculpteur. Ce type d’art n’exige aucun outil, car les techniques à mains nues suffisent. La sculpture exige 3 grandes techniques, à savoir le modelage, la taille et l’assemblage.

  • Le modelage : la sculpture consiste à malaxer l’argile pour en faire une poterie. L’artiste vise à prendre bien soin de son art par cette technique. C’est la base de cet art, car les résultats seront visibles à l’œil nu. On peut immédiatement voir les détails du modelage à sa finition. Il n’est pas forcément dispensable de se munir d’outils spécifiques. L’artisan pratiquant la technique du modelage passe par 2 étapes essentielles dont le procédé par accumulation de matière et le procédé par suppression de matière. Par la combinaison de ces deux étapes aboutit une œuvre.
  • La taille : cette discipline demande une certaine force, car elle consiste à extraire un morceau de pierre solide pour obtenir une forme. Contrairement à la précédente technique, celle-ci demande des outils tels le marteau, la masse, ou une ponceuse, etc.
  • L’assemblage : il s’agit du montage d’ensemble de morceaux. Les morceaux s’assemblent par l’utilisation d’un liant, soit d’une colle soit d’une soudure. La nature de ces pièces montées peut être différente.

Ses valeurs actuelles

La sculpture est un art ancien, modernisé tout en étant aussi valeureux que l’or au fil du temps. Des experts font de ce domaine un métier. Estimer la valeur d’une sculpture en terre cuite ne se fait pas au hasard ; en effet, il s’agit d’une œuvre ayant fait le tour du monde et qui mérite une attention particulière. Pour ce faire, il faudra des commissaires-priseurs. Ils commenceront à chercher l’auteur de l’art. Ainsi, il est plus facile de connaître son ancienneté et d’en estimer le prix. L’estimation actuelle d’une sculpture en terre cuite varie de 1000 à 10000 Euros.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.