bardeaux d'asphalte

Quels sont les meilleurs bardeaux d’asphalte ?

La classique toiture en bardeaux d’asphalte demeure aussi populaire qu’à ses débuts sur le marché, et ce, malgré l’avènement d’un grand nombre de concurrents. Grand favori, il y a de quoi lui accorder la place qui lui revient. Voici donc une présentation de ses deux variantes et des informations importantes à connaître à son sujet pour déceler les meilleurs sur le marché.

Les deux types de bardeaux d’asphalte

Il existe sur le marché deux principales variétés de bardeaux d’asphalte : le bardeau organique et le bardeau en fibre de verre.

Le bardeau organique

Plus ancien, il est formé d’une armature en cellulose obtenue après immersion dans un bain d’asphalte chaud sous pression.

Il est plus souple que le bardeau de fibre de verre, et également plus facile à installer par temps froid. Il est aussi plus résistant aux déchirures et masque mieux les imperfections du support de couverture. Le bardeau organique est plus lourd, en conséquence, plus résistant aux grands vents. De plus, il résiste bien aux températures extrêmes. Toitures Ouellet Père & Fille Inc. pour plus de détails !

Le bardeau de fibre de verre

Aujourd’hui, la plupart des bardeaux d’asphalte comportent une membrane de fibre de verre plutôt que de papier. Ce sont des bardeaux composés. Ce type de bardeau nécessite moins d’asphalte lors de la fabrication et s’avère donc plus léger. Moins coûteux, il résiste mieux à la chaleur et au problème de relèvement des pattes, souvent rencontré sur les toitures plus âgées.

Le bardeau de fibre de verre régulier renferme 3 couches :

  • la fibre de verre ;
  • l’asphalte ;
  • les granules superposés.

Ce type de bardeau nécessite la pose d’une sous-couche en feutre saturée d’asphalte.

Quels bardeaux d’asphalte choisir ?

Conscient que chacune des options possède son lot d’avantages et de d’inconvénients, faire un choix peut s’avérer difficile. Dire donc que tel bardeau ou tel autre est le meilleur est quasiment impossible à moins d’avoir des critères de choix bien définis.

Afin de parvenir à une décision finale, il faut prendre en considération le climat dans lequel le bardeau sera utilisé. À titre d’exemple, comme le climat québécois peut s’avérer très aride, le bardeau d’asphalte organique représente la meilleure option en raison de sa plus grande résistance aux intempéries ainsi qu’aux variations de température.

En se basant sur des caractéristiques bien définies des bardeaux d’asphalte, il est aussi plus facile d’en reconnaître le meilleur parmi tant d’autres. Voici quelques pistes pour trouver le meilleur bardeau d’asphalte :

La couche de granules ou granulats

La couche de granules représente la couche superficielle (la plus externe) du bardeau d’asphalte. Elle confère la couleur au bardeau et le protège des rayons ultraviolets. Certains granulés possèdent la capacité de réfléchir la chaleur et, par conséquent, de garder la toiture plus fraîche. D’autres contiennent des additifs qui préviennent la formation de moisissures comme certains bardeaux accrédités.

La couche d’asphalte

L’asphalte assure l’étanchéité du bardeau et le rend imperméable de manière à protéger le toit. L’épaisseur de cette couche définit le poids des bardeaux. Les bardeaux architecturaux comportent 2 couches d’asphalte, entre lesquelles se situe la fibre de verre.

La couche de renforcement

Le matériau utilisé pour la couche de renforcement distingue le type de bardeau. La couche des bardeaux organiques se compose d’un feutre enduit d’asphalte, tandis que le bardeau de fibre de verre se compose d’une natte de fibre de verre.

Cette membrane joue le rôle d’armature, et maintient les autres couches ensemble. Elle se doit d’être très résistante et demeurer stable malgré les changements de températures.

La bande adhésive

Les bardeaux sont dotés de bandes adhésives qui sont activées à la chaleur. Il est formellement proscrit de clouer dans la bande adhésive. Cela peut empêcher les bardeaux de coller entre eux.

La bande de clouage

Les bardeaux doivent être cloués et non brochés, ce qui les rendrait plus susceptibles aux fissures. Aussi, la tête des clous doit affleurer la surface sans trop s’y enfoncer.

En somme, ce guide pratique, aussi bref qu’il soit, devrait pouvoir aider plus d’un dans le choix du meilleur bardeau d’asphalte.

Auteur de l’article : Thomas Lerion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.