Artisan

Découvrez le métier de restaurateur d’œuvre d’art

Pour un restaurateur d’œuvre d’art, chaque objet est unique et doit conserver son charme dans le temps. Son travail consiste alors à remettre en état un objet vétuste ou détérioré. Il peut s’agir d’un tableau, d’un mobilier au style particulier, d’une sculpture, d’une tapisserie, ou de tout autre objet ayant une certaine valeur. On vous dévoile tout sur le métier de restaurateur d’œuvre d’art.

En quoi consiste le métier de restaurateur d’œuvre d’art ?

Le métier d’un restaurateur d’œuvre d’art consiste à redonner vie à des objets d’art ou d’ameublement délabrés ou vétustes. Ces œuvres d’art relatent surtout l’histoire d’une nation ou d’une collectivité. En ce sens, l’artisan est amené à conserver l’aspect initial de l’objet restauré.

Le métier du restaurateur d’œuvre d’art se décline aussi en plusieurs spécialités : peinture de tableau, sculpture, tapisserie, ébénisterie… La technique de mise en œuvre diffère d’une spécialité à l’autre, mais le processus de travail est toujours le même.

Pour restituer l’aspect d’un bien culturel, le restaurateur commence par étudier minutieusement le niveau de délabrement de cet objet. Il essaie en même temps de déterminer la technique et les matériaux ayant permis la réalisation initiale de l’œuvre à restaurer.

Ce professionnel de la conservation de biens sollicite parfois d’autres spécialistes en art ou en science, pour l’aider à scruter l’œuvre en question. Puis, il établit un plan détaillé qui le guidera durant tout son travail de restauration, et se met à l’œuvre. Le travail de finition est très important dans ce métier, car il garantit l’aspect de l’objet d’art.

Comment fonctionne la restauration d’œuvre d’art ?

La restauration d’œuvre d’art commence toujours par le nettoyage de l’objet. Il faut le faire soigneusement, car l’objet est souvent très délicat. Le restaurateur utilise généralement un plumeau doux ou une brosse à main en poils de chèvre pour éliminer les poussières.

Parfois, il est nécessaire d’éliminer la crasse, comme dans le cas d’un tableau à restaurer par exemple. Ensuite, il faut combler les lacunes pour que l’œuvre ne perd rien de ses éléments. Quand l’objet d’art reprend enfin sa forme d’origine, le restaurateur l’améliore petit à petit, jusqu’à lui redonner son premier aspect. Une petite transformation est envisageable si elle ne risque pas de corrompre l’objet.

Comment devenir restaurateur d’objets d’art ?

Il faut restaurer une œuvre dans les règles de l’art, ce qui nécessite la maîtrise des techniques y afférentes. Pour occuper la fonction de restaurateur de biens, vous pouvez entre autres faire des études en métiers d’art et du design.

Une spécialisation dans la conservation et la restauration des biens culturels est également à suivre pour devenir restaurateur d’objets d’art. Une autre option, c’est d’intégrer une école supérieure d’Art ou de Conservation de patrimoine. Un master dans ces filières vous permettra d’accéder facilement à l’univers de la restauration des objets d’art.

Le restaurateur d’œuvre peut opérer en plein air ou dans un atelier fermé. Il peut travailler à son compte en tant qu’artisan libéral, ou en tant que salarié dans une entreprise privée. Mais en général, c’est un fonctionnaire recruté par voie de concours pour travailler ensuite dans un centre de conservation d’objets d’art.

Qu’en est-il du salaire d’un restaurateur d’objets d’art ?

En début de carrière, un restaurateur d’objets d’art qui travaille dans un musée national ou un autre établissement appartenant à l’État perçoit 1 600 € par mois. La fréquence d’augmentation dépend de la grille fixée par la fonction publique. En fin de carrière, le restaurateur de biens touche au moins 4 000 € par mois. Un restaurateur travaillant dans le privé est également rémunéré à 1 600 € par mois en début de carrière.

Auteur de l’article : Martine Dimbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.